GTranslate

French Arabic English

Education formelle

Prescolaire

quick systeme educatif

Education préscolaire

On distingue les secteurs formel et non formel dans le système éducatif sénégalais.

L’éducation formelle
Elle concerne plusieurs niveaux et types d’enseignement. Elle est composée de l’éducation préscolaire, de l’enseignement élémentaire, de l’enseignement moyen et secondaire général, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle et de l’enseignement supérieur.

A chacun de ces niveaux, on retrouve à côté de l’enseignement public, un enseignement privé qui s’est beaucoup diversifié et développé ces dernières années.

De même, l’éducation spéciale occupe une place de plus en plus importante dans le système. Même si sa présence est plus marquée dans l’enseignement élémentaire, les orientations sont à un développement du secteur qui permet la prise en charge adéquate d’une catégorie de la population scolarisable, jusqu’ici marginalisée.

L’éducation non formelle
Le secteur de l’éducation non formelle comprend l’alphabétisation, les écoles communautaires de base et les « écoles du 3e type ». Les deux dernières modalités d’enseignement sont en expérimentation

titre fichier
10 / 07 / 18
L'enseignement élémentaire au Sénégal

L’enseignement élémentaire est destiné aux enfants âgés de 7 à 12 ans à qui il se donne pour objectif de faire acquérir les compétences de base telles que déclinées dans le curriculum de l’éducation de base (CEB). Les enfants âgés de 6 ans et ayant fait le cycle préscolaire sont également accueillis à l’élémentaire.  

Le sous-secteur de l’enseignement élémentaire comprend six (06) années d’études sanctionnées par le Certificat de Fin d’Etudes Elémentaires (CFEE). Le cursus élémentaire est divisé trois (03) étapes :  

  • la première étape : le cours d’initiation (CI) et le cours préparatoire (CP) ; 
  • la deuxième étape : le cours élémentaire première année (CE1) et le cours élémentaire deuxième année (CE2) ; 
  • la troisième étape : le cours moyen première année (CM1) et le cours moyen deuxième année (CM2). 

En 2016/2017, l’Enseignement Elémentaire comptait 9977 écoles dont 8406 publiques, 1532 privées et 39 de type communautaire/associatif. 

Il est composé d’un effectif de 2 087 558 élèves dont 1 753 549 dans le secteur public et 334 009 dans le secteur privé (16,34%) ; ce qui fait un taux brut de scolarisation (TBS) de 87,3%.  

En termes de flux, le taux de promotion est de 86,07%, le redoublement de 3,66% et l’abandon de 10,28%.  

Le taux d’achèvement (61,82%) cache ainsi des disparités car, des Académies comme Kaffrine et Diourbel ont respectivement enregistré 32,97% et 36,82% au moment où Dakar est à 78,01% par exemple. 

Cette année (2017), le taux de réussite au CFEE était de 56,74%.  

Avec 97,51% de Comités de Gestion d’Ecole (CGE) fonctionnels, une meilleure implication communautaire pourrait aider à améliorer la qualité, l’accès et la gouvernance. D’ailleurs, avec ses partenaires, la Direction de l’enseignement élémentaire (DEE) mène souvent des activités en collaboration avec les CGE.  

Pour une qualité améliorée, un accès équitable et une gouvernance transparente de l’enseignement élémentaire, la DEE bénéficie du budget de l’Etat et du soutien de partenaires techniques et financiers ; ainsi, plusieurs projets sont en train d’être exécutés pour l’atteinte des objectifs assignés.  

Pièce-jointe
09 / 05 / 19
Le Moyen secondaire généal

Le cycle du Moyen secondaire général de l'Education nationale est sous la charge de la DEMSG (Direction de l'Enseignement moyen secondaire général).

Il accueille apprenants de la 6ième à la Terminale.

titre fichier
10 / 07 / 18
Les daaras modernes

Les Daaras modernes sont sous la charge de l'Inspection des Daaras. Cela intègre le projet de modernisation des Daaras qui tend à éradiquer le fléau des enfants, mendiants de la rue.

titre fichier
10 / 07 / 18

Popup Calendar